Quelle chance d'habiter la France!

Publié le par Gérald-Alexandre Roffat

Quelle chance d'habiter la France! Connaissez-vous Thomas-Alexandre Dumas, né le 27 mars 1762 dans l'île de Saint-Domingue d'une mère africaine et d'un père français? Et le Chevalier de Saint-Georges?

Ces figures montrent que la société française n'a pas toujours été si fermé à l'ascension sociale des personnes de couleurs. Pourquoi abandonner ces modèles, même s'ils ne sont pas parfaits?

Pourquoi en France, est-il si difficile de nos jours de décrocher un entretien d'embauche, faire ses preuves et progresser au mérite?

Dans le LS du 25.01.05.N°14305 (www.liaisons-sociales.com), les pratiques de sélection française sont mises à nu. Les annonces d'offre d'emploi sont excessivement sélectives en France.

Pourquoi l'âge est-il un critère de sélection? Le dynamisme physique et intellectuel ne sont pas liés à l'âge, à mon sens. Vous pensez le contraire?

Pourquoi le niveau d'étude est-il un critère de sélection quand il n'est pas nécessaire à la réalisation des tâches? "Les annonces françaises mentionnent sept fois sur dix un critère de formation, qui est souvent focalisé sur des études supérieures, et ce, pour les emplois les plus divers. [...] "L'élitisme des annonces françaises paraît vraiment excessif", précise l'étude qui note que l'expression "bac+ x années d'études", est devenue "un standard" sans équivalent dans les autres pays."

Pourquoi la durée d'expérience requise dans les offres d'emploi françaises est-elle souvent supérieure ou égale à trois années? Est-ce vraiment comme cela qu'on évalue la richesse d'une expérience? Pas pour moi, je m'intéresse davantage au contenu. Qu'en pensez-vous?

Il semble que bon nombre d'entreprises françaises pratiquent une sélection à distance sur des critères indépendants des critères pouvant mettre en évidence des aptitudes à occuper le poste.

Quand on y ajoute les critères de sexe, de résidence, de couleur de peau, de l'orientation sexuelle ou de la religion, on comprend pourquoi il est si difficile de décrocher un entretien d'embauche puis un emploi en France.

Des changements doivent s'opérer dans les mentalités et dans les pratiques de recrutement. De nouveaux Thomas-Alexandre doivent pouvoir exister et servir d'exemple!

On doit rétablir la valeur "Mérite"! Les entrepreneurs et décideurs doivent comprendre qu'ils ont tout à gagner en mettant les meilleurs aux meilleurs postes, qu'ils soient "elles", "basanés", "vieux", "jeunes", "gros", "bisexuels", "catholiques" ou "non catholiques"...

En fait, chacun doit le comprendre. La sélection est naturelle et nécessaire mais elle doit être basée sur des critères justes et indiscutables.

Gérald-Alexandre Roffat, Chargé de recrutement

 

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ANATOLE FRANCE 28/01/2009 00:32

"Le plus grand des Dumas, c'est le fils de la négresse. Il a risqué soixante fois sa vie pour la France et est mort pauvre. Une pareille existence est un chef-d'oeuvre auprès duquel rien n'est à comparer."

ls 27/07/2005 00:42

Tout à fait, l'auteur de cette phrase est bien Kool Shen. Célèbre poète moderne issu de cette contrée populaire, Saint-Denis ! ;p

Dabooo 26/07/2005 01:03

Kool Shen? :)

ls 26/07/2005 00:46

Quelle chance d'habiter la France, dommage que tant de gens fassent preuve d'incompétence !

Le problème est là "faire changer les mentalités" !

fabrice 20/02/2005 15:36

Personnellement, j'approuve la plupart des propos énoncés ici.
Se voir refouler lors d'une réponse à une annonce parce qu'un employeur a décidé que le poste ne convenait pas à une universitaire, ca commence à devenir lassant :s