Tendre la main

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Le Ministère de la justice propose de parrainez un jeune « qui a raté une marche de la vie » :

« Le parrainage permet de créer une passerelle entre le monde institutionnel et l’univers de l’entreprise. Il permet de favoriser l’insertion des jeunes placés sous main de justice en favorisant l’acquisition de savoirs fondamentaux en entreprise, au contact de parrains et d’accompagnateurs expérimentés. »

Qu’en pensez-vous ? il faut être honnête, on a pas envie de tendre la main pour se faire mordre. La convention de stage avertit :

«  Article 10 : Si le mineur fait l’objet d’une mesure de placement dans un service du secteur public de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’Etat prendra en charge les dommages que le stagiaire mineur pourrait causer à l’entreprise au cours de son stage. Il garantit également les dommages qu’un stagiaire mineur pourrait causer aux tiers de l’entreprise. Toutefois, l’Etat se réserve la possibilité d’engager une action récursoire à l’encontre de l’entreprise dès lors qu’une faute de cette dernière aurait concouru, totalement ou partiellement, à la réalisation du dommage. »

En même temps, on parle d’un jeune entre 13 et 18 ans à qui tendre la main, pas d’un terroriste. Il faut un temps pour tout. J’adhère aux propos de Marc Manzini quand il explique son engagement : « Lorsqu'un mineur a répondu de ses actes devant la justice, il ne doit pas être condamné une seconde fois devant l'emploi. L'entreprise, quand elle le peut, doit lui tendre la main. C'est une question de responsabilité sociale. »

Je ne sais pas trop comment, mais la société doit aider les jeunes qui veulent faire quelque chose de positif de leur vie.

Pour en savoir plus

Publié dans Jaune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dabooo 23/12/2005 22:36

C'est très intéressant, il faut que je me renseigne plus ça pourrait être une solution pour mon frère qui a enfin pris conscience de sa bêtise (enfin il commence) et qui se cherche une formation et qui galère (on se dirige vers une année de perdue...)
 
Merci et Joyeux Noel à toi!

Pas de pseudo: Gérald Alexandre Roffat 23/12/2005 23:12

Joyeuses fêtes de fin d'année : )

Oliviegntchik 21/12/2005 23:30

salut.et je sais pas ce que tu as bricolé a ton horloge mais ca marche nickel maintenant.sur la seconde chance aux jeunes, bof, j'ai rien contre.le seul truc c'est qu'on sait deja pas trop quoi faire de personnes qui ne cassent rien ( enfin je me comprends - qui ne vous font pas sauter le standard, enfin bon) alors la prise de conscience de jeunes de "13" ans pour l'emploi, faut pas trop déconner non plus.je persiste a croire qu'une immense majorité des jeunes - et des moins jeunes - ne sont pas des délinquants dans l'âme , et que ceux qui le sont n'ont aucun intéret ni financier ni "professionnel" à s'insérer dans ces politiques.il serait quand même regrettable qu'il faille casser des trucs pour qu'on s'interesse a soi. c'est sur que la présentation est super vendeuse :)

Gérald Alexandre Roffat 22/12/2005 10:41

La majorité des gens est animée de bonnes intentions. Mon sentiment est que l’aide devrait aller en premier aux gens qui sont animés de bonnes intentions. La culture de l’assistanat m’apparaît comme négative, aujourd’hui. Donner du poisson ou apprendre à pêcher ? J’ai ma préférence.
Que faire des autres ? La nature nous a doté de deux mains, l’une pour tendre la main, l’autre pour mettre la « claque de bon fonctionnement ».  
Ce qui est certain, c’est que qu’en France :
Un José Bové se pense dans son droit quand il casse un McDo,
Des routiers se croient autorisées à prendre en otages des automobilistes,
Des chasseurs, paysans, ravers et autres cassent pour se faire entendre,
Des marins détournent un bateau et s’offusquent d’être interpellés,
Et j’en passe…
Voilà le résultat, quand on oublie qu’on a deux mains.