CV anonyme (2)

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

En réponse à Oliviegntchik qui m’a alerté sur le contenu de mon dernier post, sur le CV anonyme *** :

Tu as raison. J’ai manqué de rigueur intellectuelle sur le coup. J’avais critiqué dans un précédent article ce genre de résultats sans représentativité : http://recrutement.over-blog.com/article-1054463.html

Un sondage est une mesure de l'opinion ou des comportements d'une population effectuée au travers d'un questionnaire soumis à un échantillon représentatif de l'ensemble. Il ne s’agit donc pas d’un sondage car il n’a pas été soumis à un échantillon représentatif de l'ensemble. J’en conviens.

En fait, je ne voulais pas démontrer grand-chose avec ce sondage. Je voulais simplement illustrer ma question sur le CV anonyme. Merci pour ta vigilance ;)

Pour en revenir au CV anonyme, j’avoue être également assez sceptique.

Je cite les propos d’un promoteur du CV anonyme, dans L'Express.fr :

« Depuis le 26 janvier, nous testons les CV «anonymisés». Contrairement à ce que certains pensent, la procédure n'a rien d'une usine à gaz. En outre, elle ne coûte rien. Les candidats qui postulent sur notre site Internet remplissent tous les champs habituels, mais certains (les nom, prénom, date de naissance, sexe, nationalité, adresse...) sont automatiquement cachés lorsque les formulaires sont reroutés vers nos recruteurs en province. Bien sûr, le CV anonyme ne suffit pas à lui seul pour lutter contre les discriminations. Nous travaillons depuis deux ans avec SOS-Racisme, qui nous adresse des CV. Nous nous sommes engagés à recevoir tous les candidats proposés. » Cyrille de Mongolfier, DRH d'AXA France

Puis, ceux d’un DRH critique sur le CV anonyme :

« On efface l'âge du candidat, mais, s'il est précisé dans le CV qu'il a passé son bac en 1968, cela n'a pas de sens! En plus, l'anonymat fait fi de la nécessité, pour un DRH, de veiller à l'homogénéité et à l'efficacité de ses équipes. Si la moyenne d'âge dans une équipe est de 32 ans, on comprendra qu'un DRH ne sélectionne pas un candidat de 48 ans, de peur que la greffe ne prenne pas. Si une entreprise travaille beaucoup avec les pays du Golfe, il est inimaginable qu'elle recrute un candidat de religion juive pour son service export, sans que cela soit de la discrimination! » Izy Behar, DRH d'Eutelsat, dans L'Express.fr 

Pour ma part,

Le postulat selon lequel tous les recruteurs font de la discrimination est déjà douteux. On y reviendra mais je pense que la discrimination à l’embauche n’est pas l’unique cause du manque de diversité dans l’entreprise. Il ne suffit pas de dire : on va supprimer les pratiques de discrimination à l’embauche et tout ira pour le mieux. En effet, on dit que la diversité est plutôt absente de l’entreprise. Mais est-ce que la diversité existe dans les candidatures ? Pas sur tous les profils.

Si le fait d’effectuer le reformatage du progiciel de gestion des candidatures d’AXA n’a aucun coût (mon œil), tant mieux pour eux. Sur le progiciel que j’utilise, il en irait différemment. Qui va financer ? Comment vont procéder les entreprises qui n’utilisent pas ce type de progiciels de gestion de CV ? Je pense pouvoir supposer qu’il s’agit de la majorité des entreprises.

AXA s’est engagé à recevoir tous les candidats dont la candidature a été transmis par SOS Racisme. Mais qui fait la présélection chez SOS Racisme ? De deux choses l’une, soit on considère qu’AXA soustraite sa présélection à SOS Racisme, soit on considère qu’AXA procède à des entretiens avant la présélection. Dans les deux cas, c’est assez étonnant. Si la gestion des CV anonymes n’est pas une usine à gaz chez AXA, pourquoi passer par SOS Racisme ?

Par ailleurs, la visibilité des renseignements qu’on fait disparaître, avec le CV anonyme, me permet aujourd’hui de gérer rapidement les doublons (les candidats qui postulent plusieurs fois pour le même poste). Vous l’aurez compris, l’anonymisation du CV ne me faciliterait pas la tâche. Heureusement qu’on reste dans le domaine de l’optionalité.

Je n’ai pas besoin du CV anonyme pour faire correctement mon travail, dans le respect de la Loi. Je refuse qu’on m'impose ce gadget. Pour les autres, je les laisse libre de leurs choix et de leurs méthodes de recrutement. Le plus important est l’éthique vis-à-vis du candidat qui n’est déjà pas facile à respecter. Les recruteurs ne sont pas infaillibles. Je ne parle même pas des recruteurs bloggeurs ;)

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article