Revue de net

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Les entreprises recrutent peu de jeunes diplômés
«Les entreprises cherchent à limiter les risques et privilégient les recrutements de jeunes cadres ayant déjà fait leurs preuves», explique Jacky Chatelain, le directeur de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), à l’occasion de la publication du troisième panel Apec Entreprises. Si, en 2004, 32.800 cadres débutants (c’est-à-dire ayant moins d’un an d’expérience, selon la terminologie de l’Apec) ont été recrutés, ce qui a correspondu à la fourchette haute des prévisions de l’association, pour 2005, en revanche, les prévisions ne sont pas très bonnes : l’Apec table sur une fourchette de 28.400 à 35.100 recrutements de jeunes diplômés sur des emplois cadres. «Jamais la tranche de recrutement n’a été aussi étroite», commente Le Monde Emploi.
Les projections plus détaillées de l’Apec font apparaître que même si les cadres confirmés (ayant plus de cinq ans d’expérience) sont encore les plus demandés, les recruteurs pourraient, dans les prochaines années, s’orienter prioritairement vers ceux ayant moins d’expérience (de un à cinq ans). Les recrutements de ces derniers pourraient en effet progresser de 21% par rapport à 2004, si l’on en croit les prévisions de l’Apec. Ils représenteraient alors plus de 30% des embauches. Ainsi, de 62.000 à 73.000 cadres confirmés pourraient être engagés en 2005, soit 45% du volume des embauches. Les débutants n’enregistreraient quant à eux que 22% des recrutements.
Ce déficit dans les recrutements de cadres débutants tient à plusieurs facteurs. Tout d’abord, un facteur d’ordre conjoncturel : il se trouve que la Recherche et Développement (R&D), secteur traditionnellement ouvert aux débutants, est en ce moment en crise. Un autre facteur tient au comportement des entreprises. Dans une enquête publiée en janvier et portant sur la comparaison des critères exigés dans les petites annonces en France, en Grande-Bretagne et en Espagne, le Centre d’études de l’emploi (CEE) a épinglé la «sélection à la française», en montrant que dans notre pays, la sélection des candidats est davantage fondée sur des présupposés liés à l’âge, au niveau de formation, à la durée de l’expérience, voire même à l’apparence. Laurence Hurni, responsable Apec de la Défense, ajoute que les entreprises font aussi preuve d’un réflexe de «clonage», c’est-à-dire qu’elles ont tendance à vouloir remplacer un cadre par un autre ayant le même profil. Enfin, le troisième facteur est à chercher dans l’attitude des candidats eux-mêmes, qui ne choisissent pas toujours la bonne filière, comme l’explique Jacky Chatelain : «A leur sortie d’une école de commerce, les diplômés veulent tous s’orienter vers le marketing, or ce secteur ne créé plus d’emplois, à la différence des fonctions technico-commerciales, qui pourtant n’intéressent pas les jeunes.»

(Le Monde Emploi, p7, Catherine Rollot, 22/02/2005)

Le marché de l’emploi des dirigeants : une chance pour les quinquas ?

Le marché de l’emploi des dirigeants est plutôt bien orienté, ce qui constitue une chance pour les quinquas. En effet, indique le Figaro Entreprises, qui consacre cette semaine son dossier emploi au recrutement des dirigeants à haute responsabilité, les dirigeants de 30-40 ans sont toujours recherchés, mais les profils de plus de 50 ans sont quant à eux de plus en plus sollicités. Outre le fait que les mises à la retraite ont été repoussées, les entreprises sont séduites par l’expertise et l’expérience qu’elles trouvent auprès de quinquas plus opérationnels. Comme chaque semaine, le Figaro Entreprises a interrogé plusieurs responsables de cabinets de recrutement spécialisés.
(Le Figaro Entreprises, pp20-22, Matthieu Picard et Christine Piédalu, 28/02/2005)
http://www.cadremploi.fr/caempl/servlet/fr.cadremploi.publi.page.revue_presse.RevuePresseView?onglet=actualite#22817631 (pour lire la suite de la revue de presse)

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Traxs 11/03/2005 02:10

Moi c'est un peu pareil que Feucher. J'ai un bac + 5 et depuis que j'ai mon diplôme je ne trouve rien de rien (4 entretiens et aucun positif). Très dur pour le moral. Mais bon, c'est la crise.......

Gérald-Alexandre Roffat 03/03/2005 19:14

J'ai des amis dans la même situation. 6 mois de recherche d'emploi sur les RH, ça reste jouable. Après 10/12 mois d'inactivité, je crois qu'il faut chercher à s'insérer autrement.

Postuler sur des postes moins qualifié, moins bien payé, moins "qqchose" me semble être presque une obligation (compte tenu du marché) si on veut travailler dans sa branche, mais encore faut-il convaincre?

Si vous voulez convaincre l'entreprise d'employer une personne surqualifiée pour le poste, il faut la persuader du succès de son investissement, la rassurer.Votre discours doit être bien calé.

A mon sens, persévérez... Si vous ne trouvez pas dans les RH, essayez des secteurs ou on peut accéder rapidement (2/3 ans) à des fonctions d'encadrement. Cela pourra vous permettre de rebondir plus tard sur une fonction RH. L'interim peut également permettre de faire ses premières armes, quoi qu'on en pense.

L'avenir appartient aux jeunes, il faut croire en votre talent. Ne pensez pas "job alimentaire" mais "par quel chemin détourné vais-je y arriver?"

Si vous le souhaitez, je vous propose un oeil "critique" sur votre cv ou vos lettres de motivation. J'ai une certaine expérience du sujet et je ne demande qu'à la partager. Vous pouvez m'écrire à: roffat_recrutement@hotmail.fr

Bon courage.

feucher 03/03/2005 17:13

Je suis jeune diplômée (obtention de mon DESS sociologie spécialisé RH en octobre 2004) et je subi la conjoncture actuelle. Voilà plus de 7 mois que je postule activement (en moyenne 3-4 réponses par jour) et seulement deux entretiens et une mission que l'entreprise a finalement retiré!!

BAC +5 on demande 5 ans d'expériences!!
et pour les postes d'assistant et bien j'ai un niveau trop élevé mais ça me permettrait au moins d'acquérir cette expérience justement!!

Je me demande si je vais trouver dans ma branche ou si je ne vais pas devoir commencer un travail purement alimentaire!!