Les négociations sur la diversité en entreprise sont ouvertes depuis le 1er février

Publié le par Pas de pseudo: Gérald Alexandre Roffat

Un groupe de travail paritaire doit être mis en place. Trois réunions plénières de négociations sont prévues (29 mars, 9 mai et 2 juin 2006).

Le premier objectif est de déterminer le périmètre de l’accord. Pour sa part, le MEDEF est partisan d’une négociation sur la diversité culturelle et ethnique. La CGT et CFE-CGC approuvent tandis que les autres syndicats souhaitent élargir la négociation à l’ensemble des discriminations en entreprise. Pour ma part, je suis partisan d’une approche globale puis d’une déclinaison par thèmes. Avant de désamianter un bâtiment, il me paraît préférable d’envisager, un instant, le chantier dans son ensemble.

Le second objectif  est de définir la finalité de la négociation. Veut-on aboutir à la création de nouvelles normes ou trouver de nouveaux outils ? Les syndicats semblent vouloir dépasser les déclarations de bonnes intentions ou chartes de bonnes pratiques. Pour ma part, je souhaite qu’on écarte la discrimination positive et les quotas au profit d’autres outils.

Publié dans Orange

Commenter cet article

hicham 18/03/2006 21:03

: c un genocide sociale dc oui a la discrimination positive  e pas ds 5ans...

David BERNARD (AssessFirst) 14/02/2006 19:14

Effectivement, je pense que l'introduction de nouveaux outils (fiables et validés) d'évaluation des compétences et du capital talent peuvent être une solution efficace à apporter au problème des discriminations à l'embauche...
C'était justement le sujet de mon dernier article sur RH Demain ;-)
http://www.rhdemain.com/2006/02/la_fausse_bonne.html
A bientôt,

âne 13/02/2006 03:36

"au profit d'autres outils."lesquels ?

Gérald Alexandre Roffat 13/02/2006 23:11

Je prépare un article sur le sujet.