Le bidonnage de CV, sport national ?

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Le bidonnage de CV, sport national ?

« Selon une enquête nationale réalisée en 2001 par le cabinet français Florian Mantione Institut, 75% des demandeurs d’emploi exagèrent les responsabilités qu’ils ont exercé, 56% masquent leurs périodes d’inactivité en allongeant la durée de leurs missions et 36% mentent carrément sur leurs diplômes. » LIEN

J’ai le souvenir d’une discussion avec une responsable recrutement d’une agence d’intérim lors d’un stage. Je lui avais présenté un CV remarquable. Elle l’avait écarté m’affirmant que le CV était trop beau pour être vrai. J’étais resté stupéfait.

Avec du recul, je pense comme au premier jour qu’elle était incompétente. On ne peut pas affirmer de telles choses sans vérification. Aujourd’hui, la pratique qui consiste à vérifier le cursus s’est institutionnalisé. Des sociétés offrent ce service de vérification. « La confiance n’exclue pas le contrôle », disait le caporal chef qui encadrait ma section lors de mon service militaire.

Dernièrement une candidate m’a clairement indiqué en entretien qu’elle « gonflait » son CV pour obtenir un entretien. Les compétences linguistiques sont, par exemple, très souvent exagérées. Il faut dire que les exigences des entreprises sont parfois démesurées par rapport à la réalité du poste. Pour certains, cela vaut justificatif. On les pousse au crime, selon eux.

Pour ma part, j’apprécie l’art de présenter sa candidature. On peut utiliser toutes les subtilités de l’expression écrite pour se montrer à son avantage mais il ne faut pas mentir. Le mensonge décrédibilise totalement une candidature lorsqu’il est révélé. Avez-vous des trucs ?

Moi, j’en ai un en tête. Si on a multiplié les expériences :

Plutôt que :

« Télévendeur juin 2002 à novembre 2002 chez X

Télévendeur mars 2003 à juillet 2003 chez Y

Télévendeur juin 2004 à novembre 2004 chez Z

Chargé d’assistance mai 2005 à septembre 2005 chez X

Télévendeur depuis février 2006 chez XYZ » 

On pourra préférer :

« Différentes expériences de Télévendeur de juin 2002 à novembre 2004

(X, Y et Z)

Chargé d’assistance mai 2005 à septembre 2005 chez X

Télévendeur depuis février 2006 chez XYZ »

Si le CV est riche en informations, on peut utiliser ce petit truc. S’il est pauvre en informations, on sentira le truc à plein nez. Qu’en pensez-vous ? Je mets mon casque.

Publié dans Orange

Commenter cet article

ls 24/04/2006 18:25

Attention je vais raconter ma vie !
Suite à mon inscription sur viaduc.com, j'ai mis mon cv à jour etc ....et il est authentique pas de mensonge !
Au bout d'un certain temps, j'ai reçu des propositions de la part de commerciaux (venant de SS2I, société de services en informatique). Et à chaque fois, ils m'ont clairement fait comprendre que si je ne gonflait pas mon cv, il ne pourrait pas me placer chez le client final.
J'ai donc demandé : "mais pourquoi vous intéressez vous alors à mon CV ?"
Et  certains ont répondu : "Vous savez les exigences des clients ne sont pas en phase avec la réalité de la mission."

Gérald Alexandre Roffat 25/04/2006 21:56

Merci pour ta contribution, ls, qui illustre bien le propos de cet article. Quand on entend parfois dire que chacun a sa réalité… Entre le poste et le candidat idéal, chacun semble vendre et acheter du rêve. « La vérité est ailleurs… »
 

 

referencement 24/04/2006 16:00

Bien ton blog ! Envie de plus de lecteur ? Pourquoi ne pas venir enregistrer ton blog sur notre annuaire ?

Rendez vous à tous sur : referencement blog annuaire blog

c'est gratuit ! Ca ne vous coutera que 10 secondes ;) SOYEZ LES PREMIERS !