la chance de pouvoir s’asseoir

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Les recruteurs n’ont généralement pas bonne presse ou plutôt bon commentaire dans la blogosphère. Au regard de certains comportements je peux l’admettre. J’ai moi-même un ami qui a passé dernièrement un entretien assez déconcertant. Durant l’entretien d’embauche, son interlocuteur s’est peu à peu désintéressé de la conversation pour s’intéresser davantage à une belle inconnue qui se présentait à l’accueil de la société. L’entretien se déroulait dans un bureau vitré. Devoir subir la vision d’un jeune loup du marketing bavant sur la belle peut être outrageant lorsqu’on joue sa chance pour décrocher un emploi. Un autre lui a dit qu’il ne devait pas se sentir avantagé parce qu’il était juif pour obtenir un poste de commercial. Le comportement de certains recruteurs est vraiment décevant.

 

Ma semaine aussi a été décevante, voire énervante. Lundi, je devais intégrer huit nouveaux embauchés. Six se sont présentés. Je suis en pleine campagne de recrutement. J’anime entre deux et quatre sessions de recrutement par semaine. Que des candidats ne se présentent pas à une session de recrutement (cela arrive souvent) ça m’énerve. Qu’ils ne se présentent pas le jour de l’intégration ça me choque. Ils ont quand même accepté l’embauche !

 

Bon, avant de poursuivre, je dois faire mon mea culpa. A l’âge de 18/20 ans environ, j’ai accepté une mission d’intérim. Je devais me rendre sur le lieu de travail vers 5/6h du matin pour un inventaire. Je ne me suis pas présenté. Je le regrette. J’ai pris une place,celle de quelqu’un qui aurait fait le travail. Je n’ai pas honoré mon engagement. J’ai compris par la suite que ce n’était pas un comportement très mature.

 

Je souhaite que les candidats prennent conscience d’une chose. Accepter un poste et ne pas se présenter ça peut vouloir dire gâcher l’opportunité d’un autre. Dans ma société, compte tenu de certaines contraintes liées à la formation, une nouvelle date d’embauche est prévue dans un mois. Ces deux personnes qui avaient donné leur accord pour un cdi ont pris une place qu’elles ont laissé vacante. Je connais des candidats qui auraient bien aimé avoir la chance de pouvoir s’asseoir.

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérald-Alexandre Roffat 10/04/2005 23:04

Merci à vous.

Benoît L. 10/04/2005 21:41

Salut Gérald,

Juste pour te dire que même si suivant ton blog par RSS je n'intervient jamais, j'apprécie toujours autant ton blog. Au plaisir

Oliviegntchik 09/04/2005 00:53

bonsoir et merci pour cette version de ton blog bien plus personnelle et intéressante. enfin à mon avis :)

j'ai rencontré hier hier un patron de concession automobile qui m'a raconté une histoire qui va compléter ce que tu dis sur le candidat qui ne se présente pas.

après plusieurs mois de formalités diverses pour intégrer le jeune en question dans un parcours de formation et un contrat de qualif, la personne est restée DEUX heures dans la garage le premier jour. Rien de spécial, il a quitté son poste. Personne ne savait où il était ni pourquoi il était parti.

le fin mot de l'affaire fut avoué par la mère de l'intéresse qui est venue s'excuser. La personne ne supportait pas que ses "amis" de football puissent se moquer de lui car un mécanicien ça a parfois les mains sales. alors il ne voulait que mettre en rayon chez champion, plus proche du stade et du café local.

tout cela pour dire que toutes ces histoires sont liées au comportement humain de base. on invente des mails, des sms, des téléphones portables qu'on utilise pour la moindre connerie. Mais pas pour annoncer qu'on quitte un poste. a supposer qu'un face a face fait peur ..

Tout ce que tu nous écris, on le retrouve dans plein de domaines qui ne sont pas liés directement au recrutement. avoir un minimum de respect des gens.

oh pas par grande morale. juste par intérêt.
Ne pas faire aux autres ce qu'on ne voudrait pas qu'on te fasse.c'est pas sorcier, mais c'est puissant :)