Politiquement incorrect

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

« On attise les religions, les religieux et les extrémismes qui ne demandent que cela, on parle d’échec de l’Ecole (premier lieu d’expression de la laïcité), de discrimination positive attestant ainsi l’idée sous des aspects généreux qu’il y a bien des communautés très différentes, que la laïcité ne fonctionne plus et qu’il faut faire une discrimination mais positive. Non seulement ces deux mots sont incompatibles, mais en plus l’adjectif positif entérine le mot discrimination comme une donnée et une normalité. Enfin, pourquoi le bon vieux français de souche devrait-il se sacrifier sur l’hôtel de la discrimination positive ? Cette question est bien sur légitime, tout le monde se la pose bien que publiquement ce soit politiquement incorrect de l’évoquer. Le Pen 30% en 2007. »

Extrait de « Fabriquer l’Islamophobie, attaquer la laïcité, fabriquer le consentement », mardi 23 mai 2006, par CISMIGIU sur Les Ogres 

Il convient de ne pas passer sous silence certaines questions. Pourquoi opposer le « bon vieux français de souche » au « mauvais jeune d’origine étrangère » ? Tout cela n’est que mystification. Les français ont-ils des droits et des devoirs différents selon qu’ils sont « de souche » ou « néo » ?

Dans ma conception de l'égalité républicaine, on n’accepte pas la discrimination positive car on n’accepte pas la discrimination. Les français doivent être libres et égaux en droits.

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article