Mobilisation générale pour un Blogger en danger de mort

Publié le par Roffat

La Liberté mais surtout une Vie est en danger:

Le weblogger Mojtaba Saminejad condamné à deux ans de prison

"Mojtaba Saminejad, un weblogger de 25 ans arrêté le 12 février 2005, a été condamné à deux ans de prison par le tribunal révolutionnaire de Téhéran pour "insulte envers le Guide suprême". Il sera également jugé prochainement pour un autre chef d'accusation, "insulte envers les prophètes", passible de la peine capitale. Reporters sans frontières est profondément inquiète du sort du jeune internaute et demande une nouvelle fois à la communauté des bloggers de se mobiliser."

"Le weblogger va repasser devant les tribunaux, le 22 juin, pour répondre cette fois d"insulte envers les prophètes et les saints imams". Cette charge extrêmement grave - car elle peut signifier l'apostasie de l'inculpé - fait encourir la peine capitale à Mojtaba, selon l'article 512 du code pénal islamique."

http://www.rsf.org/article.php3?id_article=12563

Please add the tags in the bottom to your blog

http://en-mojtaba-samienejad.blogspot.com/

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérald Alexandre Roffat 26/06/2005 12:39

Vu de Tunisie, lire:Mahmoud Ahmadinejad: Biographie25/06/2005http://www.babnet.net/festivaldetail.asp?id=2736"Mahmoud Ahmadinejad , né en 1956 à Garmsar dans la banlieue de Téhéran, est un homme politique iranien, maire de Téhéran depuis 2003 et élu président lors du second tour de l'élection présidentielle du 24 juin 2005.
Ahmadinejad est issu d'une famille très modeste (son père était forgeron). Il obtient un doctorat en transport public de l'Université iranienne des Sciences et de la Technologie. Dès son entrée à l'université, il milite dans le syndicat étudiant islamiste du Bureau de renforcement de l'unité et devient le représentant de son université au comité central du syndicat.
Ce syndicat est à l'origine de la prise d'otage à l'ambassade des ةEats-Unis à Téhéran en 1979.
Il prend une part active à la Guerre entre l'Iran et l'Irak dans les années 1980, comme combattant, puis officier des Gardes révolutionnaires et enfin comme ingénieur militaire. Ahmadinejad devient gouverneur de la région d'Ardabil de 1993 à octobre 1997.
En 2003, Ahmadinejad se présente comme le candidat du peuple à la mairie de Téhéran. Son statut d'officier dans la garde révolutionnaire et dans la milice fondamentaliste des Bassidji lui vaut le soutien de la partie la plus religieuse de la population. Il est aussi soutenu par les pauvres qui voient dans le retour au principe de la Révolution islamique de 1979 qu'Ahmadinejad promet, un moyen de stopper leur appauvrissement généralisé.
Seulement 13% des électeurs viennent voter et Ahmadinejad est élu. Il se heurte d'entrée aux réformateurs du président Mohammad Khatami d'abord en revenant sur toutes les avancées progressistes de la précédente équipe municipale et en islamisant le personnel municipal. Khatami lui interdit de participer au Conseil des ministres (il y avait traditionnellement une place au conseil pour le maire de la capitale).
Il se présente à l'élection présidentielle du 17 juin 2005 et arrive, de manière inattendue, en deuxième position avec 19,5% des voix derrière l'ancien président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani qui obtient 21% des voix.
Lors du second tour du 24 juin, Ahmadinejad affronte Rafsandjani et l'emporte largement avec 62,2% des voix contre 35,3% à Rafsandjani. De multiples plaintes pour fraudes sont déposées contre les pressions exercées par la milice des Bassidji, proche d'Ahmadinejad, dans de nombreux bureaux de vote.
Les échecs économiques des réformateurs de l'ancien président Khatami ont fortifié le soutien des plus pauvres au retour aux principes de la Révolution islamique et à Ahmadinejad.
Ahmadinejad refuse toute ingérence étrangère dans le développement du programme nucléaire iranien. Ses positions relatives aux relations entre l'Iran et les ةtats-Unis sont très vagues.
Ahmadinejad est considéré comme un islamiste conservateur, certains de ses opposants utilisent même le terme de fasciste. Il est proche du Guide suprême iranien Ali Khamenei." Ce document issu de Babnet Tunisie est soumis à la licence GNU FDL, Permission vous est donnée de distribuer, modifier, des copies de cette page tant que cette note apparaît clairement.

Dabooo 25/06/2005 10:52

bah vu le dingue qu'a été élu il est pas près de sortir... :/

Dabooo 19/06/2005 22:40

Une pensée aussi pour la photographe irano-canadienne battu à mort dont les photos n'ont même pas pu être exposé au Québec sous la pression d'autres extrêmistes.
Et à tous les citoyens lambdas pendus en pleine rue et autres...