Et si Trevor PHILLIPS avait raison?

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Trevor PHILLIPS est président de la future Commission pour les égalités et les droits humains du Royaume-Uni. Cet ancien leader étudiant radical prend des positions de plus en plus nettes contre le multiculturalisme.

« Plusieurs représentants des minorités l’accusent d’avoir changé de camp et de ne plus lutter contre la discrimination. » selon Courrier International hebdo n° 840 - 7 déc. 2006

“Le multiculturalisme implique la ségrégation”, a-t-il déclaré en 2004. “Ce que nous devons nous demander, aujourd’hui, c’est comment construire une société intégrée, fondée sur des valeurs communes telles que la démocratie, l’usage de la langue anglaise et le respect pour la culture des îles Britanniques, pour Shakespeare et Dickens.” Courrier International hebdo n° 840 - 7 déc. 2006

Dans L'Express du 28/06/2004, on pouvait déjà lire des propos recueillis à Londres par Baptiste ABOULIAN:

« La société britannique est-elle en train de se ghettoïser, au nom du droit à la différence?
Je ne veux pas que l'on se résigne à ce que, parce qu'ils acceptent la différence des autres, les gens restent chacun dans leur coin. C'est un modèle qui est porteur de conflits et qui risque, à terme, de détruire le lien social. Je veux une société réellement intégrée, prônant l'égalité entre les hommes, non entre les ghettos.

Comment concilier le respect des cultures et la cohésion de la société britannique?
Il faut que nous ayons un vrai débat sur ce que cela signifie d'être britannique au XXIe siècle. Nous allons être amenés à accueillir encore plus d'immigrés, de nouvelles cultures vont apparaître. Tous et toutes doivent trouver une place dans une société rassemblée autour d'une compréhension commune de ce que signifie être britannique. »

Et s’il avait raison ?

Et en France, comment concilier les intérêts de tous les français et l’esprit français ? N’est-ce pas en construisant une société intégrée, fondée sur des valeurs communes telles que la démocratie, la liberté, la justice, la recherche du progrès social, le respect pour la culture et le patrimoine des départements et territoires de métropole et d’outre-mer et l’usage de la langue française ?

Publié dans Orange

Commenter cet article