La royale association des transports parisiens

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Lu dans CHALLENGES N°59 :

« Principal employeur de la Seine-Saint-Denis, la RATP dépense 6.5 millions d’euros par an pour faire passer leur permis de conduire de voiture et de transports en commun à des jeunes sans qualification. Pierre Mongin a exigé l’abandon de tout critère de niveau scolaire pour être embauché. Son objectif est d’intégrer au plus vite le maximum de jeunes issus de l’immigration, de telle sorte que les conducteurs de bus ressemblent aux voyageurs qu’ils transportent. Mais un problème se pose : cette stratégie est freinée par une caractéristique de cette entreprise publique, où les enfants de salariés bénéficient d’une priorité d’embauche. »

Que font les syndicats de la RATP ? N’est-ce pas une injustice ? Un privilège à abolir ? Sous l’Ancien Régime, on pouvait léguer librement sa charge à la personne de son choix mais à condition de verser un droit annuel. Quand la RATP pratique le privilège de la naissance, les salariés ne versent rien. Vive le progrès social!!!

La RATP, service public, ne devrait-elle pas servir les intérêts de la nation qui ne s’arrêtent pas aux intérêts des salariés de la RATP ? Il me semble que la nation a intérêt à construire une société intégrée.

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article