Des Chinois se battent pour être des personnes de couleur

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

J’ai lu l’information sur la version web de l’excellent Courrier International : En Afrique du Sud, les Chinois se battent pour être des personnes de couleur !!! Extraits :

« Discriminés parce que non blancs à l'époque de l'apartheid, les Chinois le sont aujourd'hui parce que non noirs. Ils demandent que leur statut soit officiellement revu par le gouvernement.

"La communauté chinoise installée en Afrique du Sud, qui se bat depuis des années pour être reconnue comme noire, en appelle maintenant à la Haute Cour", annonce l'hebdomadaire Mail & Guardian. L'Association des Chinois d'Afrique du Sud (CASA) a en effet l'intention de demander à la plus haute autorité judiciaire du pays d'être rangée dans la catégorie des "personnes de couleur", afin de pouvoir bénéficier des aides à l'emploi ainsi que des différentes lois favorisant les Noirs mises en place depuis la fin de l'apartheid. […]

Du temps de l'apartheid, avant 1994, "les Chinois n'avaient pas plus le droit de vote que les Noirs. Ils étaient également exclus des bâtiments publics, interdits d'accès dans certains endroits réservés aux Blancs et sujets à des restrictions dans les domaines du travail et de l'enseignement", note le magazine. "Peut-être les Chinois n'étaient-ils pas les plus opprimés, mais eux aussi ont subi discriminations et humiliations", estime le sociologue Yoon Park, qui constate que, depuis, les Chinois ont été exclus de tous les programmes d'embauche à des postes à responsabilités réservés, dans les grandes entreprises sud-africaines, aux personnes de couleur – c'est-à-dire aux Noirs et aux Indiens. » Les Chinois se battent pour être Noirs / Courrier International 11 déc.2006

Ainsi va le monde… quand on commence à raisonner « discrimination positive ». Il fonctionne de travers. Il ne suffit pas d’avoir les meilleures intentions du monde, il faut mesurer les enjeux et les risques, ces effets secondaires que j’ai déjà évoqué à maintes reprises.

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article