Journée contre le racisme

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Journée contre le racisme : l'ONU condamne la discrimination, entrave au développement et au progrès

"A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, célébrée aujourd'hui, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a souligné que les pratiques racistes, en plus de blesser les personnes qui en étaient victimes, portaient atteinte au développement en empêchant les individus de réaliser pleinement leur potentiel et donc, de contribuer au progrès national.

« Les pratiques racistes perpétuent les inégalités sociales et économiques profondément ancrées dans les sociétés », a-t-il déclaré dans un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole.

La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée le 21 mars en souvenir de la manifestation pacifique de Sharpeville en Afrique du Sud, le 21 mars 1960, où la police avait ouvert le feu et tué 69 personnes qui protestaient contre les lois racistes en vigueur.

« Chaque année, le monde commémore ce massacre pour attirer l'attention sur le combat contre le racisme, partout et à tout moment ».

« Si on n'y prend pas garde, les pratiques racistes peuvent causer des troubles sociaux et des conflits, faisant obstacle à la stabilité et à la croissance économique », a insisté Ban Ki-moon.

Saluant des avancées significatives contre la discrimination ces dernières décennies, notamment la fin de l'apartheid en Afrique du Sud ou l'adoption par de nombreux pays de lois sur le sujet, le Secrétaire général a néanmoins estimé que beaucoup restait à faire puisque la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination était encore loin de la ratification universelle.

« Surtout, de récents rapports font état d'une augmentation inquiétante des incidents de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d'intolérance dans de nombreuses parties du monde », a-t-il rappelé.

« Les Nations Unies ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre la discrimination raciale mais c'est aussi à chacun d'entre nous de faire front : nous devons rejeter les actes de discrimination ou d'intolérance dans notre vie quotidienne et les dénoncer avec force dans la sphère publique », a estimé Ban Ki-moon, soulignant que ces efforts s'inscrivent pleinement dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pour 2015.

Insistant elle aussi sur les liens entre racisme et développement, Louise Arbour, Haut Commissaire des droits de l'homme a affirmé depuis Genève qu' « une société qui tolère la discrimination porte atteinte à son propre développement en entravant la contribution de pans entiers de sa population, et sème potentiellement les germes de conflits violents en son sein ».

Dans son message, Louise Arbour ajoute que « les engagements formels ne sont pas suffisants ».

Cette Journée est par conséquent « l'occasion de mobiliser l'opinion publique et de rappeler aux gouvernements leur devoir de combattre la discrimination raciale sous toutes ses formes et ainsi assurer le plein développement de tous les membres de nos communautés et des générations futures »."

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=13838&Cr=racism&Cr1=BKM

Je reprends en écho: « une société qui tolère la discrimination porte atteinte à son propre développement en entravant la contribution de pans entiers de sa population, et sème potentiellement les germes de conflits violents en son sein ».

A méditer.

Publié dans Orange

Commenter cet article

maxim 11/09/2007 21:26

http://m-a-g-h-r-e-b.miniville.fr/Je voulais juste vous dire d'aller sur cette adresse pour vôter contre le racisme, c'est une ville spécial, plus il y aura de population, plus nous prouveront aux raciste qu'il ne sont pas les bien venu! Alors allez dessus s'il vous plait, merci d'avance.Ps: une visite possible par personne et par jour. (une visite => +1 de population!)Merci à vous.Faite passez s'il vous plait.

caille 07/04/2007 17:50

Bravo, d’abord, pour votre engagement, qui montre que l’humanisme peut encore exister.
La discrimination raciale est insupportable. Après tout, qu’est-ce que la couleur de la peau, sinon un taux de mélanine plus ou moins fort, résultat de l’adaptation de l’espèce humaine à son environnement ? Ceux qui ne le comprennent pas sont des cons. Et comme le chantait si bien Brassens : Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con. Raison pourquoi je suis vigoureusement en faveur d’une discrimination anti-cons…
Mais soyons sérieux. Lutter contre la discrimination raciale, comme vous le faites, est une nécessité, et cela suffit à former le combat d’une vie.
Il existe cependant d’autres formes de discrimination, sexiste ou basée sur l’âge, par exemple, qu’il ne faudrait pas oublier Personnellement, alors que je cherche à 51 ans à valoriser mes compétences, j’ai souvent l’impression d’être en butte – jamais, bien sûr, de manière directe – à ce type de comportement.
Pourtant, ce n’est pas pour autant que je souhaiterais bénéficier d’une « discrimination positive » en fonction de ce critère : je trouverais cela humiliant. Et c’est pourquoi je soutiens tout à fait votre point de vue sur cette « solution », si simple qu’elle en est simpliste. La discrimination positive ne peut que conforter la division de la société en groupes, remplacer des frustrations par d’autres frustrations, déplacer le problème au lieu de le résoudre.
Parce que ce problème est complexe, il n’y a que par un ensemble de solutions, par un vrai projet de société, mais aussi par un ensemble d’initiatives individuelles, citoyennes, que l’on pourra, avec le temps, espérer le traiter. Et c’est probablement sur l’éducation qu’il faudra compter le plus, afin d’éviter de former de nouvelles générations de jeunes cons, qui à leur tour… voir Brassens.
Donc merci de contribuer par votre action à expliquer et à éduquer.

Gérald Alexandre Roffat 11/04/2007 23:32

Merci pour votre message. Vous m’ôtez les mots de la bouche. C’est l’occasion pour moi de ressortir mon premier billet sur ce blog :
« Bonjour à vous,
Le monde du travail est difficile d'accès pour les jeunes non qualifiés, les seniors de plus de 55 ans, les personnes handicapées, les personnes d'origine étrangère et pour beaucoup d'autre, en fin de compte. L'entreprise est en passe de devenir la nouvelle expression du racisme sociétal (Enjeux/CSA, juin 2004). Je suis Chargé de Recrutement et j'aimerai échanger avec ceux qui éprouvent des difficultés à trouver un emploi. J'aimerai qu'ils nous (vous et moi) décrivent leur dernier entretien d'embauche, par exemple. Tous n'ont probablement pas eu cette chance... Exprimez vous! Par ailleurs, que pensez vous de la discrimination positive?
Gérald » http://recrutement.over-blog.com/archive-12-2004.html
N’oublions personne dans le combat contre toutes les formes de discriminations à l’embauche. En fait, il faut s’attacher à objectiver au mieux les différents processus de recrutement et à former les recruteurs à mieux se prémunir contre les biais de recrutement.
Quand au projet de société… pas de commentaire sauf à dire que je suis inquiet maintenant qu’on connait les candidats à la fonction suprême.




Dayana 07/04/2007 10:35

Bonjour moi et ma copine Djalleha luttons contre le racisme donc notre proger c\\\\\\\\\\\\\\\'est de faire des affiches contre le racisme le progé s\\\\\\\\\\\\\\\'apelle et vous parceque on mais un texte contre le racisme et en gros on mais et vous donc on aurais besoin d\\\\\\\\\\\\\\\'aide répondé svp

Gérald Alexandre Roffat 07/04/2007 15:15

Bonjour Dayana et Djalleha,
Comment puis-je vous aider ?
Vous pouvez me joindre en cliquant sur Contact tout en bas de cette page si vous le souhaitez.
A bientôt :)


Fiso 22/03/2007 12:07

Bonjour,
Je découvre votre blog aujourd'hui et je voulais vous féliciter de votre démarche, en totale adéquation, me semble-t-il, avec votre noble métier. La journée internationale contre le racisme, je n'en ai pas entendu parler ? Ca a été évoqué à la télé ?
Je reprend l'idée de "rejeter les actes de discrimination ou d'intolérance dans notre vie quotidienne et les dénoncer avec force dans la sphère publique". En tant que manager, cela me semble de mon devoir.
Bonne continuation et continuez la lutte ! Je ne manquerai pas de vous suivre régulièrement. 

Gérald Alexandre Roffat 24/03/2007 14:08

Bonjour,
Merci pour votre message. Il me semble que nous avons tous une responsabilité en tant que citoyens. Alors, à bientôt.