Combien de Kopeks sur les COPECS?

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Qui a dit que le plan de lutte pour l’égalité des chances d’Azouz Begag ne valait pas un kopek ?

On compte pour le moment une COPEC, sur Paris ! Les COPECS, Commissions pour la promotion de l’égalité des chances et de la citoyenneté ont été crées par une circulaire du 20.09.04 avec pour mission de mener des actions de prévention contre les discriminations. Une COPEC est prévue dans chaque département. Déjà, une !

De plus, d’autres outils contre la discrimination figurent en bonne place dans l’arsenal du ministre. Celui-ci rejette toujours la " discrimination positive ", ce qui me va bien, au profit de la promotion de l’" égalité des chances ".

Ainsi, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde) se met doucement en place depuis fin juin, . Rappelons que toute personne victime de discrimination peut saisir cette autorité.

Autre outil, la Charte pour la diversité qui concerne actuellement 520 entreprises tout au plus doit s’étendre. Le ministre attend 250 signataires supplémentaires avant la fin de l’année.

Notre ministre propose également la création de contrats " stages confiances ". Le principe est le suivant : l’entreprise s’engage à choisir ses stagiaires parmi les candidats sélectionnés par les établissements scolaires.

Pour ce qui est de rapprocher l’offre de la demande sur le marché de l’emploi, Azouz Begag propose la mise en circulation de " bus de l’emploi ". Ces bus apporteront les offres d’emploi peu qualifiées non pourvues (près de 500 000 emplois) dans les banlieues. J’espère qu’on proposera également les formations adéquates.

Pour conclure, saluons le retour de camping de " la lutte contre les discriminations ". Et attendons encore avant de juger sur le fond l’action du ministre Begag…

Sur la forme, on a déjà pu se faire une opinion.

 

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérald Alexandre Roffat 29/07/2005 10:34

Oliviegntchik, je ne sais pas ce que t’as fait ce ministre mais je ne partage pas ta passion d’ordre sexuel à son égard.

Azouz Begag semble heureux. Ses livres se vendent probablement mieux qu’avant. Son programme « Camping à la ferme » a probablement bénéficié de sa « promotion ». Tant mieux pour lui. On ne peut pas lui en vouloir de mettre un peu de beurre dans ses épinards. C’est son action au gouvernement qui m’intéresse. Je n’ai pas vu son programme « Camping à la ferme » mais j’ai quelques raisons de pas être aussi critique que toi.

Il ne veut pas promouvoir la bien nommée « discrimination » positive et les quotas, s’opposant en cela avec Dominique de Villepin à Nicolas Sarkosy. C’est déjà un bon point, étant donné qu’on ne peut pas compter sur la gauche !

Il invite les victimes à employer "l'arsenal juridique" à disposition des citoyens pour lutter contre les discriminations. C’est un autre bon point.

Il fait vivre le débat sur la lutte contre les discriminations. C’est encore un bon point.

Pour les mauvais points, je laisse l’accusation à d’autres, pour le moment !

Oliviegntchik 27/07/2005 02:45

Toujours le grand amour pour ton ministre adoré. C'est pour quand le pacs ?

Sur le fond, il ne faut pas oublier non plus que ce ministre est solidaire d'une politique globale de l'emploi la plus destructrice d'espérance qui s'est vue.

alors les mesurettes sur le "bus des banlieues", j'aimerais pouvoir en rire.

Et puis les mots "sélection" et "Education Nationale" sont incompatibles.Tu devrais le savoir je pense.

Restent les comités Théodules qui regrouperont toute le beurgoisie régionale bien pensante.

Rassurez vous, personne ne sera discriminé dans les files d'attente des jobs poubelles que ce gouvernement contraindra n'importe qui à prendre sous peine de "sanction".

Dabooo 27/07/2005 00:11

Comme quoi je ne pose pas que des questions idiotes d'abord! :0089:
Par contre j'écris beaucoup trop vite et j'oublie un mot sur 2...désolé...

Gérald Alexandre Roffat 27/07/2005 00:08

Effectivement, on peut se poser la question. J'aimerai bien savoir qui va faire la sélection des candidats dans les établissements scolaires.

Dabooo (étudiante moyenne) 26/07/2005 23:58

Je vais sûrement paraitre mesquine mais moi qui suis encore dans le milieu universitaire je me demande comment vont être choisis les élèves par les établissements dans le sens où des fois les profs sont vraiment cons et ont leur têtes! D'autre part s'ils choisi à partir des notes, c'est pas forcément les meilleurs étudiants les meilleurs stagiaires. Et j'émets des réserves encore plus grandes pour les étblissements privés...oui je sais je suis un oiseau de mauvaise augure...