Le premier Président noir de la République Française

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Gaston Monnerville (2 janvier 1897 à Cayenne – 7 novembre 1991 à Paris)

En ce mois de novembre, j’ai décidé de restaurer la rubrique « Français(e) du mois ». Cette rubrique a pour objet de découvrir ou de redécouvrir une personnalité de l’Histoire de France. Ces personnalités ont toutes un point commun qui ne saurait échapper longtemps au lecteur.

" Le fils d'Outre-mer que je suis doit tout à la République. C'est elle qui, dans ma Guyane natale, est venue m'apporter la dignité et la culture. C'est elle qui m'a tout appris et qui a fait de moi ce que je suis".
"Tous les mouvements de liberté et de démocratie, à travers les temps et les pays, revêtent la même forme : l'instauration ou le respect de la loi".

La vie de Gaston Monnerville est celle d'un homme politique de principes, habité par la passion du droit et de la démocratie parlementaire. Il fut pendant une dizaine d’année Président du Sénat de la Vème République (1958-1968). Gaston Monnerville, métis antillais descendant d’esclaves, renonce en 1968 à la présidence du Sénat. C’est donc Alain Poher, son successeur qui deviendra Président de la Vème République Française par intérim quelques mois plus tard. Si Gaston Monnerville s’était maintenu en fonction il aurait été dès 1969 le premier Président noir de la République Française !

Gaston Monnerville c’est :

Croix de Guerre (1939-1945)
Médaille de la Résistance avec Rosette
Chevalier de la Légion d'Honneur, à titre militaire : 1947
Officier de la Légion d'Honneur : 1983
Commandeur de l'Ordre des Arts et Lettres : 1985

Député radical de la Guyane (1932 - 1946).

Maire de Cayenne (1935 - 1940).

Sénateur (1946 - 1974).

Sous-Secrétaire d'Etat aux Colonies (1937 et 1938).

Membre de la première et de la deuxième Assemblée Nationale Constituante.

Président de la Commission Nationale chargée de préparer le statut politique des pays français d'Outre-Mer.

Délégué de la France à l'Assemblée des Nations Unies (Londres - 1946).

Président du Conseil Général du Lot (1951 - 1970).

Maire de Saint-Céré (Lot) (1964 - 1971).

Membre du Conseil de l'Université de Paris (janvier 1959 - juillet 1968).

Président du Conseil de la République, puis Président du Sénat (18 mars 1947-
2 octobre 1968).

Membre du Conseil Constitutionnel (mars 1974 - mars 1983).

Président Fondateur de "Liberté et Démocratie".

Publié dans Bleu

Commenter cet article

pereg 06/02/2008 23:31

Coïncidence? Le Barreau de Paris rendra un hommage à Monnerville le 14 avril de cette année.