Connaissez vous les « class actions »?

Publié le par Gérald Alexandre Roffat

Connaissez vous les « class actions », ces procédures en nom collectif pour discrimination ?

J’en ai déjà parlé dans un article, en mai :

http://recrutement.over-blog.com/archive-05-02-2005.html

Comme souvent aux Etats-Unis, les avocats mènent la danse. La cible : les gros poissons.  Le magazine Liaisons Sociales de septembre nous donne le palmarès, déjà paru dans http://www.diversityinc.com/

1)     Coca-Cola (2000) : 2200 plaignants pour discrimination raciale envers les salariés noirs. Règlement : 158.6 M€

2)     Texaco (1996) : 1400 plaignants pour discrimination raciale envers les salariés noirs. Règlement : 141.5 M€

3)     Sodexho (2005) : 3400 plaignants pour discrimination raciale envers les salariés noirs. Règlement : 65.9 M€

4)     Morgan Stanley (2004) : 340 plaignantes pour discrimination sexuelle envers les femmes cadres de haut niveau. Règlement : 44.5 M€

5)     Mitsubishi (1998) : 350 plaignantes pour discrimination sexuelle. Règlement : 28 M€

6)     Home Depot (1997) : 25000 plaignantes pour discrimination sexuelle. Règlement : 8.6 M€

Aujourd’hui, 1.6 million de femmes pourraient engager des poursuites contre Wal-Mart pour discrimination sexuelle, on enregistre « entre 75000 et 85000 plaintes » de la part de salariés par an, « 150 plaintes par an aboutissent », la « quasi-totalité » des affaires « trouve une solution à l’amiable », les avocats sont à la fête et le phénomène trouve de l’écho en France.

A qui profite la discrimination aux Etats-Unis? A quelques avocats. A qui profite la discrimination en France? Même pas aux avocats.

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article