Les pratiques discriminatoires n’évoluent pas

Publié le par Mr POURPRE

L'Observatoire Cegos et la Chaire Management & Diversité de la Fondation Paris-Dauphine révèlent que les pratiques discriminatoires n’évoluent pas au moment du recrutement malgré les déclarations de bonnes intentions et la pression de la Halde (enquête au cours des mois de mars et avril 2011 auprès de 1.045 salariés et de 160 DRH ou RRH).

 

L’origine ethnique (71%), l’âge (69%) et le sexe (68%) forment le trio de têtes des formes de discriminations les plus fréquemment rencontrées. Le handicap (50%) et l’apparence physique (disgracieuse, surcharge pondérale) suivent.

 

S’il est vrai que les discriminations sont durablement incrustées dans notre modèle social, la prise de conscience du phénomène est déjà un grand pas vers le changement. Cela me conduit à penser qu’il ne faut pas relâcher l’action.

 

link

Publié dans Orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article